Ajouter à mes notes
Cartel précédent Cartel suivant
112

Des fils télécom cachés dans les câbles de garde

Tout naturellement, on a d’abord pensé à utiliser les supports pour y suspendre, en plus des conducteurs électriques,  des lignes de communication. Ce type de réalisation a perduré jusqu’à dans les années 1950. Il présentait l’inconvénient majeur de l’induction depuis la ligne de transport vers celles la ligne de transmission, avec à la clé des perturbations au niveau  signal transmis et des dispositifs à mettre en place pour prendre en compte les risque de surtension, ntamment en cas d’incident.

 

Dès 1920, les Courants Porteurs en Ligne ont fait leur apparition. Les conducteurs des lignes ont servi de support aux transmissions par injection de courants à hautes fréquences porteurs de l’information (voir page sur les CPL).

 

Enfin, les télécommunications se sont immiscées au cœur des câbles de garde des lignes à haute tension.

 

Confronté à des problèmes de lignes foudroyées en région de montagne, le CRTT Alpes met en œuvre des câbles de garde sur des lignes 63kV dès les années 1950

 

Dès 1952/1953 l’idée d’un câble avec une quarte de télécommunications incorporée commence à germer. : Un prototype est mis en œuvre entre l’usine de Bolozon le poste de HT Cize

 

Au fil du temps, les câbles de gardes ont aussi abrité des câbles coaxiaux, puis de la fibre optique permettant ainsi de disposer d’une infrastructure à  haut débit.

 

En savoir plus sur les câbles de garde

En savoir +

Le câble de garde est un câble conducteur placé en tête de pylône, au-dessus des phases ; son rôle est de protéger la ligne électrique contre les coups de foudre, d’améliorer le fonctionnement des protections par mise en parallèle des prises de terre des pylônes et de réduire les phénomènes d’induction sur les lignes de télécommunications ou les canalisations métalliques voisines.

 

Ce n’est qu’à partir de 1972 que la doctrine prévoit l’installation systématique de câble de garde sur les lignes 225kV et 400 kV nouvelles.

Fermer
Saisissez le numéro de l'œuvre
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
Accéder