Ajouter à mes notes
Cartel précédent Cartel suivant
856

Fréquencemètre chronomètre A 822, Rochar,1960

Cet appareil était utilisé par les équipes « électroniques » des services télécommunications des Centres régionaux de Transport d’énergie d’EDF.

 

En face avant, on peut voir l’affichage de la mesure, les boutons de réglages et les entrées des mesures.

 

C’est un appareil équipé de tubes électroniques.

 

Le fréquencemètre couvre une bande basse fréquence de 0 à 20 kHz.  Il servait aussi de chronomètre.

 

Ce fréquencemètre Basse Fréquence a la particularité est d’utiliser des tubes décatrons apparus au début des années 1950 et fonctionnant en compteur-afficheur. Ces tubes remplis de néon comportent une anode centrale circulaire entourée de 10 cathodes numérotées de 0 à 9. Une impulsion appliquée entre l’anode et les cathodes provoque l’ionisation de l’espace cathode-anode d’une seule des cathodes et se traduit par l’affichage d’un point lumineux. A chaque impulsion reçue la décharge gazeuse passe à l’espace cathode-anode supérieur avec, au passage par 0, délivrance d’un signal vers le tube suivant.

 

Pour des raisons de limitation de la fréquence de comptage du décatron à 4 kHz le premier chiffre à droite (unités) est affiché par un dispositif utilisant des petits tubes néon. L’affichage par les trois décatrons qui suivent représente dizaine, centaine, milliers.

 

Fermer
Saisissez le numéro de l'œuvre
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
Accéder