Ajouter à mes notes
Cartel précédent Cartel suivant
110

Une époque où les trous gardaient la mémoire

Dans les années 60, les mémoires internes des ordinateurs étaient très faibles (quelques dizaines de kilo-octets) et les disques magnétiques n’allaient que jusqu’à quelques Mégaoctets. Pour introduire ou stocker programmes et données, il a été fait appel à des solutions dérivées de techniques existantes :

• Rubans perforés dérivés des rubans télex, mais avec un codage plus riche (8 perforations au lieu de 5 pour le télex).

• Cartes perforées qui étaient utilisées pour la mécanographie et qui sont quelque part les héritières des cartes des métiers Jacquard utilisés par les canuts lyonnais.

Fermer
Saisissez le numéro de l'œuvre
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
Accéder