Télécommande à relais téléphoniques

La modification de la politique de gardiennage dans les petits postes a amené à devoir se doter de moyens d’informations et de commande à distance. Un premier essai a lieu en 1949 à Vendin le Vieil (Pas de Calais). Cet essai n’a pas réellement été concluant, mais a permis de mieux cerner les problématiques de la commande à distance de sa sécurité et de sa fiabilité.

 

En 1954, une doctrine d’utilisation des télécommandes est établie en vue de la suppression du personnel de gardiennage dans les postes de faible et moyenne importance.

 

Les grands principes fonctionnels attachés à cette mise en œuvre sont posés et perdureront, jusqu’à la génération SDART (années 1970) et au-delà :

  •  Contrôle en retour dans la séquence de télécommande, pour s’assurer de la bonne transmission des informations
  • fonctionnement à schéma éteint, pour une prise de connaissance rapide des évolutions du réseau depuis la dernière mise à jour des positions des appareils sur le synoptique. Seuls les appareils étant en discordance sont allumés et donc facilement repérable suite à un incident par exemple.
  • concept de contrôle général, pour pouvoir réinitialiser l’état des télésignalisations en cas de redémarrage ou pour vérification.
  • télésignalisation transmise sur changement d’état pour alerter au plus tôt l’exploitant des évolution des signalisations sur le réseau.

 

Quelques aspects majeurs ont impacté la politique industrielle :

  • Disposer de matériels fiables et éprouvés, y compris lors de défaut sur le réseau.
  • Disposer d’entreprises compétentes pour la transmission d’informations à distance
  • Disposer d’entreprise ayant de forte compétences dans la réalisation d’automates complexes basés sur des relais électromagnétiques.

 

C’est donc assez naturellement que des entreprises du domaine téléphonique ont été choisies pour la réalisation des premières téléconduite.

 

L’entreprise CGCT (Compagnie Générale de Construction Téléphonique) a été un des fers de lance de ces développements et sa réalisation phare la Système IV est présente et en fonctionnement sur notre site ce qui illustre bien sa fiabilité et sa robustesse.

 

L’arrivée des technologies électroniques et l’explosion des besoins en téléinformations marqueront la fin des paliers électromagnétiques.

 

En savoir plus sur la système IV

 

 

 

Fermer
Saisissez le numéro de l'œuvre
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
Accéder